INCI qu'es-aco ?

01 Janvier 2017 | Par Carole | Focus sur

INCI qu'es-aco ?

2 commentaires

 

 INCI qu'es-aco ?



 Vous êtes sur la bonne voie !


 Car lire ou plutôt décrypter la liste des ingrédients imprimée sur les emballages de nos cosmétiques, c’est faire le choix d’une consommation alertée et avisée. Car malheureusement souvent ce sont des produits chimiques à l’origine d’une industrie polluante et néfaste pour l’environnement, des produits toxiques et allergènes qui sont potentiellement irritants ou qui sont occlusifs pour la peau.


  Qu’est-ce que la nomenclature INCI ?


 C’est l’ « International Nomenclature of Cosmetic Ingredients ». En français : « Nomenclature Internationale des ingrédients cosmétique », voilà c’est dit. Son utilisation en Europe, est devenue obligatoire pour les cosmétiques en 1998 : tous les cosmétiques doivent avoir sur leur emballage la liste complète des ingrédients dans l’ordre décroissant de leur quantité ou volume, et sous leur dénomination INCI ; C’est un langage commun qui répertorie les noms des ingrédients mentionnés sur les emballages des cosmétiques.


 La nomenclature INCI est un lexique technique international utilisant le latin et l’anglais :


 1. Les extraits de plantes sont inscrits en, nom latin de la plante, Prunus dulcis, qui est le nom botanique de l'amandier, et est aussi le nom INCI de l'amande douce.


 2. Les noms de molécules et les noms usuels sont nommés le plus souvent en anglais. Ainsi l'oxyde de zinc s'écrit en anglais et en INCI : zinc oxide, et wheat protein est la traduction anglaise de la protéine de blé.


 3. Les colorants sont codifiés par un "Colour Index" ou CI qui s'écrit CI puis un nombre à 5 chiffres. Le code CI 75810 est le code de la chlorophylle, et le code CI 75470 correspond au carmin obtenu à partir d'un insecte, la cochenille.


 4. Les ingrédients odorants, les compositions parfumantes et aromatiques sont mentionnées par le mot « parfum» ou « aroma ». Le terme "parfum" désigne souvent des parfums de synthèse, car lorsque les parfums sont extraits de plantes, le fabricant précise en général que le parfum est à base d'huiles essentielles, ce qui est bien mieux pour nous clients, et plus vendeur pour eux commerçants.


 La nomenclature INCI permet de fournir des informations uniformes et compréhensibles pour les professionnels de la santé dans un grand nombre de pays. Les inconvénients de ce langage : c’est que cela est incompréhensible pour la plupart des consommateurs, et d’autre part, qu’il ne permet pas de connaître les quantités exactes, ni les origines des matières premières et leurs modes de fabrication… Pourtant les fabricants de produits cosmétiques doivent respecter certaines normes relatives à l'INCI. En effet, les ingrédients doivent être classés par ordre d'importance, sauf pour les ingrédients qui représentent moins de 1%, et sont placés dans l'ordre voulu en fin de liste. Cela signifie, soyons clair, qu'un ingrédient qui représente 0,002% du produit peut être placé devant un ingrédient qui représente 0,99% du produit. Ainsi, le fabricant peut mettre 0.002 % d’huile essentielle de rose de damas précieuse dans son produit, et peut tout à fait faire apparaître le nom « Rosa Damascena oil » avant un conservateur « buthylparaben » dosé à 0.8 % par exemple. On n’est donc jamais vraiment assurée de la formule précise du cosmétique. Dans un sens, c’est normal car il faut protéger la propriété intellectuelle de la formule. Ce qui est malheureusement totalement absurde et trompeur pour nous consommateurs. Parfois le fabricant peut même demander à ne pas indiquer un ingrédient, ou mettre un numéro à sa place, afin de protéger le secret des formules, mais cette dérogation n'est possible que si cela ne présente aucun problème de santé publique. Ainsi elle n'est pas autorisée dans le cas d'une substance allergisante que le consommateur doit pouvoir impérativement identifier. Heureusement !


 Pour être certain de ne pas être trompé sur la qualité des produits cosmétiques, le mieux est de déchiffrer les fameuses listes « INCI » car c’est en effet le seul moyen qui nous est donné pour savoir si oui ou non le produit cosmétique convoité est naturel, et s’il contient suffisamment d’actifs (naturels ou pas) pour tenir les promesses que l’on nous a faites lors de sa promotion.


 Vous ne la trouvez pas sur votre pot de crème ? Elle est obligatoirement toujours imprimée sur l’emballage externe du produit, directement visible par le consommateur. Le problème, c’est que les fabricants n’aiment pas trop dévoiler leurs secrets et que ces listes un peu barbares sont en fait le plus souvent imprimées en tous petits caractères très difficile à repérer sur les boîtes.


 Entraînez-vous à lire les étiquettes de vos cosmétiques actuels ; Retenez ces quelques principes pour comprendre :


 - Aqua = eau


 - Un nom latin désigne presque toujours un extrait naturel de plantes


 - Les noms en -one désignent les silicones qui mettent une éternité à se désintégrer dans l’environnement.


 - Petrolatum et Paraffinum liquidum sont des mots latins mais désignent des dérivés de pétrochimie


 - La plupart des ingrédients écrits en grosses lettres sont vraiment pas très écologiques : PEG, PPG, BHT, SLS, ...


 - CI suivi d’un chiffre est un colorant, naturel ou pas…


 - « parfum » ou « fragrance » désigne un parfum synthétique ! Les parfums naturels à base d’huiles essentielles sont énumérés plantes par plantes en latin.


 - les allergènes repris dans la liste officielle des allergènes sont toujours listés à la fin mais ce ne sont pas des ingrédients, plutôt des composés naturels d’autres ingrédients. Ils nous renseignent cependant sur le potentiel allergisant du produit : linalol, geraniol, limonène…


 Alors plissez les yeux, mettez vos lunettes, prenez une loupe les 3 à la fois s’il le faut. Cela pour éviter de vous mettre tout et surtout n’importe quoi sur la peau. Elle vous en sera reconnaissante et vous verrez de vos yeux vu, la différence.


 Une autre très, très bonne résolution voire la meilleure est de faire vos crèmes, laits, démaquillants, sérums, shampoing, savons … Vous-même, et ce n’est pas compliqué. Là, vous choisirez précisément : la qualité des ingrédients et connaitrez leurs proportions réelles. Vous pourrez aussi les adapter à votre peau : mature, sèche, sensible… aux saisons, y ajouter des ingrédients, des actifs anti-âge ou hydratants, des huiles végétales nourrissantes, des vitamines… le tout naturel et ou bio. Vous verrez c’est ludique, et vous aurez la satisfaction d’utiliser un produit qualitatif et adapté à vous, fait par vous.


 


 


Bibliographie :


 www.wikipedia


 www.lessentieldejulien.com


 www.laveritesurlescosmetiques.com


 www.pharmacies.ma


La vérité sur les cosmétiques de Rita Stiens, éditions : lpm


 

2 commentaires

  • Really useful and well explained. :-) I think us soap makers should all create INCIs to use in place of our names :-)

    par Melinda Coss - le 19 Novembre 12

  • Enfin je comprends tout le système d'un calculateur. Merci

    par marie-france blondeau - le 07 Avril 17

Ajouter un commentaire