Quelles sont les différences entre ces extraits botaniques

05 Juillet 2012 | Par Carole | Focus sur

Quelles sont les différences entre ces extraits botaniques

0 commentaire

Voici quelques explications qui vous aiderons à mieux distinguer ces différences.



Plante aromatique :


Se dit d’une plante contenant des molécules aromatiques ou odorantes dans un ou plusieurs de ses organes producteurs, comme les feuilles, les fleurs, les fruits, les graines, les racines, ou l’écorce. Elle peut être distillée si elle en contient suffisamment.


Essence :


Substance aromatique naturelle sécrétée par la plante dans ses organes reproducteurs. Les zestes d’agrumes sont eux extraits par expression, cela consiste à briser mécaniquement les « poches à essence » : l’expression, des zestes frais des agrumes pour en recueillir les essences.


Oléorésine :


Extraite par incision ou perforation du tronc. Elles sont distillées pour éliminer la résine allergisante.


Distillation à la vapeur d’eau :


C’est la méthode la plus ancienne et la mieux adaptée à l’extraction des molécules aromatiques. Les plantes sont mises dans un alambic : sous l’effet du feu, l’eau devient vapeur et en passant à travers les plantes, elle entraîne les molécules aromatiques puis se condense à nouveau dans un serpentin réfrigérant. Au bout de l’alambic un vase ou "essencier" sépare l’huile essentielle flottant à la surface de l’eau de distillation, qui n’est autre que l’Hydrolat. Leur différence de densité permet une séparation aisée.


Huile Essentielle :


Extraite par distillation à la vapeur d’eau, une huile essentielle ne contient pas de corps gras comme les huiles végétales. C’est une substance végétale odorante et volatile, extraite d’une partie ou de la totalité d’une plante aromatique, sous forme liquide. Elles sont un concentré d’actifs végétaux aromatique très puissant. Elles sont solubles dans l’huile et dans l’alcool, mais pas dans l’eau.


Concrète :


Se présente comme une pommade aromatique. Produit solide ou semi-solide obtenu après extraction par solvant volatils des principes odorants de certaines matières végétales comme la mousse de chêne…


Absolu :


Essence obtenue à partir de concrète ou de résinoïdes. On dilue ces derniers avec un solvant neutre : lavage. Les solutions alcooliques sont filtrées pour éliminer les cires, puis concentrées par distillation sous pression réduite dans le but d’éliminer l’alcool.


Hydrolat :


Légèrement aromatique. Il est obtenu par distillation à la vapeur d’eau. Il contient de très faible quantité d’huile essentielle et est imprégné des mêmes molécules aromatiques. Il a l’avantage d’être hydrosoluble et de ne pas avoir de problème de contre-indication, contrairement aux huiles essentielles.


Eau florale :


S’obtient par distillation à la vapeur d’eau de plantes non aromatiques ou de végétaux. Production se limitant à la récupération de cet hydrolat.


Eau aromatique :


Solution d’essences mélangées à de l’eau et additionnées ou non d’alcool. Ou bien, dans un alambic mettre de l’huile essentielle dans de l’eau qui va se solubiliser dans le processus de distillation : Eau aromatique naturelle. Si l’huile essentielle n’est pas exclusivement naturelle, on l’appelle « eau aromatisée »


Bibliographie :


L'hydrolathérapie Lydia Bosson & Guénolée Dietz


L'aromathérapie Dominique Baudoux


Les huiles essentielles Dr. Jean-Pierre Willem

Ajouter un commentaire